Lettre d'une maman

1087 vues
Télécharger le podcast

Lettre d’amour d’une maman à son enfant…

Depuis quelques temps, grâce à toi, je suis maman.

Je me suis posé des tas de questions à ton arrivé, « comment,  pourquoi, que-fait-on? » Je suis devenue capable de tout, peu-importe les moyens, car pour moi, tu es tout, et le reste …trois fois rien.

 Etre mère, c’est l’aboutissement d’une vie ou plutôt le début d’une nouvelle?

Je t’ai donné la vie, toi  tu m’as donné des ailes. Ne plus dormir la nuit, pleurer, baisser les bras, et puis trouver mon rythme et prendre confiance en moi. Indulgente, patiente, j’essaie de le rester, même quand tu me pousses à bout et que tu me forces à craquer. Et quand tu répètes « maman, maman !» environ 310 fois par jour… J’essaie de me dire que ce mot, tu le prononces par  amour.

 Grâce à toi j’ai l’impression d’être forte et utile. Je chasse tes cauchemars, telle une super-héroïne.  Je me réveille la nuit, à la moindre petite toux, je sais quand tu vas mal, je te soigne, je t’écoute.

 Etre mère c’est plus d’amour, mais plus d’inquiétudes. C’est aussi un changement de vie, de nouvelles habitudes.

J’aimerai être celle que tu admires, que tu regardes avec fierté.

Comme j’aimerai que tu t’épanouisses d’année en années.

 Dans tes yeux j’essaie de comprendre ce que tes mots ne disent pas… je reste indulgente, patiente, discrète derrière chacun de tes pas. Les mauvais moments, heureusement, sont si vite effacés, car des jolies choses, uniquement, je ne veux me rappeler.

 Un simple sourire de toi arrive à me faire oublier mes soucis.

Tu auras toujours une place dans mon cœur, dans ma maison, dans ma vie…

Et même si tes bêtises ont le don de m’énerver, je préfère me dire que tu travailles ta créativité…

 Car si les jours sont trop longs, les années passent trop vite…Alors, on ne va pas se prendre la tête pour quelques sottises !

Et rappelle-toi chaque jour que mon cœur bat pour toi, Et que même si tu échoues je serais là près de toi.

 Chaque regard, chaque sourire se tissent en moi comme un patchwork d’amour, et tes câlins, ta tendresse me nourrissent chaque jour. Je sais que cette lettre est gnian-gnian, mais c’est la réalité… Je voulais que tu saches que tu m’as transformée.

 On ne sait pas ce qu’est l’amour tant qu’on ne l’a pas vécu, pour preuve, cette explosion dans le cœur la première fois que je t’ai vu…

Tu me fais rire, sourire, et même pleurer de joie, je suis une mère heureuse et cela, c’est grâce à toi. Et si on voyait un peu la vie du bon côté? Et si on savourait chaque moment simple de la journée? Je te connais par cœur, et je t’aime

 Et je pense que c’est ça, après tout, être une mère.

 

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article