Deacon

373 vues
Prénom BIAMBA K. Abraham Elie
Pays République centrafricaine
Genre Rap Hip Hop Slam
Facebook https://www.facebook.com/deacon.elconquistador.9

De son vrai nom BIAMBA K. Abraham Elie, il est né au sein d'une famille nombreuse dans les années 90 à Bangui, capitale de la République Centrafricaine. Son père était diacre et ses frères et sœurs officiaient comme chantres à l'église.

Lui-même a commencé à chanter très jeune, dans la chorale d'une petite église baptiste d'un quartier du 7e arrondissement de Bangui. Sa famille traversait alors une période très difficile en lien avec des troubles politiques importants qui les menaçaient directement et c'est dans cette église que toute la famille a pu trouver refuge.

Pendant longtemps, Deacon n'a pas voulu faire du rap à cause de l'image qu'on pourrait avoir de lui mais le Saint-Esprit a su le convaincre et l'enseigner. Il lui a montré qu'il devait mourir à lui-même et être prêt à renoncer à sa réputation pour les intérêts du Royaume.

Aujourd'hui, Deacon fait les deux : il prêche en chantant et en rappant. Au début, les choses n'étaient pas faciles car son style de musique n'avait rien à voir avec celui de sa chorale et il manquait de soutien car les gens ne comprenaient pas vraiment sa vision. Deacon a persévéré. Aujourd'hui, il enregistre encore avec les moyens des débuts qui sont toujours à sa disposition mais il garde dans son coeur cette assurance : l'important est de garder et d'entretenir la vision car la provision viendra au moment opportun et par l'Auteur de son appel.

www.enseignemoi.com

De son vrai nom BIAMBA K. Abraham Elie, il est né au sein d'une famille nombreuse dans les années 90 à Bangui, capitale de la République Centrafricaine. Son père était diacre et ses frères et sœurs officiaient comme chantres à l'église.

Lui-même a commencé à chanter très jeune, dans la chorale d'une petite église baptiste d'un quartier du 7e arrondissement de Bangui. Sa famille traversait alors une période très difficile en lien avec des troubles politiques importants qui les menaçaient directement et c'est dans cette église que toute la famille a pu trouver refuge.

Pendant longtemps, Deacon n'a pas voulu faire du rap à cause de l'image qu'on pourrait avoir de lui mais le Saint-Esprit a su le convaincre et l'enseigner. Il lui a montré qu'il devait mourir à lui-même et être prêt à renoncer à sa réputation pour les intérêts du Royaume.

Aujourd'hui, Deacon fait les deux : il prêche en chantant et en rappant. Au début, les choses n'étaient pas faciles car son style de musique n'avait rien à voir avec celui de sa chorale et il manquait de soutien car les gens ne comprenaient pas vraiment sa vision. Deacon a persévéré. Aujourd'hui, il enregistre encore avec les moyens des débuts qui sont toujours à sa disposition mais il garde dans son coeur cette assurance : l'important est de garder et d'entretenir la vision car la provision viendra au moment opportun et par l'Auteur de son appel.

www.enseignemoi.com

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article